Comment lui apprendre le départ au galop ?

(2) 1
Déposer un commentaire

Comment bien demander un départ un galop à son cheval ? Voilà une question que tout cavalier s'est déjà posé à un moment de sa vie !

Que votre cheval soit jeune ou expérimenté, il n'est jamais trop tard pour travailler les transitions, qui sont par ailleurs un excellent exercice pour muscler et assouplir votre monture, à condition de bien les faire évidemment !

Benjamin Aillaud vous donne ses conseils pour effectuer correctement cette gymnastique dans le calme et la sérénité. Le tout est que votre cheval n'associe pas cet exercice à une agression et qu'il soit demandé dans le confort.

Rappel des aides pour le départ au galop

  • Jambe intérieure à la sangle,
  • Jambe extérieure légèrement reculée,
  • Poids du corps à l'extérieur,
  • Épaule extérieure légèrement reculée,
  • Appui de la rêne intérieure.

Agissez avec vos jambes, poussez avec l'assiette et ouvrez vos doigts : votre cheval prend le galop.


Transition galop - trot - galop

Dans un premier temps, travaillez sur des transitions d'allures entre trot et galop. Cela sera plus simple pour débuter. Vous pouvez enchaîner les transitions montantes et descendantes aux deux mains. Une fois vous avez obtenu un exercice correct : récompensez, lâchez les rênes.

  • Transition montante :

Avant de demander un départ au galop, il est impératif de trouver le bon trot, afin que la transition se fasse dans le confort. Installez vous sur un grand cercle, votre cheval doit être en équilibre, cadencé, et serein. Il ne doit pas anticiper. Si besoin ralentissez un peu avant de partir au galop. Mettez vous au trot assis de préférence. Placez vos aides et demandez le départ. Vous devez sentir la propulsion des postérieurs, votre cheval ne doit pas se jeter vers l'avant.

  • Transition descendante :

Après quelques foulées de galop, vous pouvez repasser au trot. Pour cela, redressez vos épaules, résistez légèrement dans les rênes en gardant des jambes pour conserver l'engagement des postérieurs, utilisez la voix si besoin. Une fois la transition passée, cherchez à revenir le plus vite possible dans un trot de travail calme et sans agitation.


Transition pas - galop - pas

Les aides sont exactement les mêmes que pour un départ au galop depuis le trot. Entretenez un pas actif car un départ du pas demande un peu plus d'impulsion, et placez vos aides.

Pour la transition descendante, ne reculez pas vos mains, ne tirez pas sur les rênes : le bon geste sera plutôt de se redresser en montant légèrement vos mains, vos doigts se ferment sur les rênes par une action nette, qui s'interrompt dès que le cheval passe au pas.

Si le cheval passe au trot dans la transition galop-pas, remettez le au pas sur le cercle. Puis redemandez la transition, toujours dans le calme. Si vous éprouvez des difficultés, vous pouvez dans un premier temps demandez la transition toujours au même endroit, de manière a générer de l'anticipation chez votre cheval qui effectuera la transition correctement. Mais cela ne doit durer que quelques séances. Votre cheval doit comprendre et assimiler les aides associées aux transitions, voilà pourquoi il faut être clair dans vos demandes.

Si votre cheval se traverse avant de partir au galop, c'est que vous mettez trop de temps à demander le départ alors que votre jambe extérieure est déjà reculée. Ainsi, votre cheval pense que vous lui demandez de mettre les hanches à l'intérieur. Si votre cheval a l'habitude de toujours se traverser, demandez un départ au galop à faux pour qu'il replace bien ses hanches, et aidez vous de la lice pour les canaliser.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Commentaires

Bonne démonstration! Merci!


HAUT DE PAGE