Les bons réflexes de l'hiver !

(2)
Soyez le premier à commenter

Nous le savons bien, l'équitation est avant tout un sport d'extérieur. La météo rythme notre vie de cavalier chaque jour. Il est alors indispensable de changer certaines habitudes au fil des saisons. Et clairement, l'hiver ce n'est franchement pas le plus simple ! Même si nous souhaitons pouvoir monter à cheval dehors le plus souvent possible, un tas de choses surviennent pour compliquer la pratique de notre sport, sans pour autant la rendre impossible. Il s'agit juste de préserver votre sécurité et celle de votre cheval, mais aussi d'adopter les bons réflexes pour faciliter le quotidien.


Manèges couverts, pistes tout temps, marcheurs... Ces installations sont presque des cadeaux du ciel tant ils nous facilitent la vie ! Sauf que... tout le monde n'en a pas à disposition, et en plus, les sols peuvent quand même geler malgré tout si les températures frôlent le climat polaire. La question que tout le monde se pose est donc : comment faire pour que mon cheval ne reste pas confiné dans son box pendant des semaines ? Dans la plupart des régions c'est juste l'affaire de quelques jours, mais dans d'autres, les hivers sont rudes et il faut savoir faire avec.

Si les sols sont complètement gelés mais non glissants, vous pouvez faire une séance de pas afin de dégourdir un peu les membres de votre cheval, ou encore le marcher en main. Si les paddocks ne ressemblent pas à de véritables patinoires, il n'est pas interdit de le lâcher. Si vous devez sortir votre cheval dans la neige, pensez à bien mettre la dose de graisse sur les sabots pour éviter que la neige ne viennent s'y coller. C'est particulièrement le cas si votre monture est ferrée. Vous pouvez aussi badigeonner de vaseline ou de saindoux, normalement cela évite l'agglomération de neige sous les pieds. Si votre région est régulièrement enneigée, il existe des équipement spécialisés pour les sabots, il peut être utile de vous équiper. N'oubliez pas de prendre un cure pied avec vous quand même... ça pourrait servir !

Autre chose: une petite pluie, une nuit bien fraîche et une petite gelée hivernale plus tard... Vous aviez oublié, jusqu'à ce que vous vous cassiez la figure sur une plaque de verglas au beau milieu de l'écurie. Idem pour votre cheval qui pourrait reproduire à la perfection la scène de Bambi sur la glace, en moins drôle. Voilà pourquoi il faut bien penser à pailler ou saler et sabler les allées pour éviter les accidents de ce type.. Ce serait vraiment dommage de se casser quelque chose. Au pire, vous pourrez dire que vous revenez des sports d'hiver, c'est super classe.


Pour ce qui est de votre monture, il y a aussi quelques bonnes habitudes à prendre dès que les températures chutent. La première chose qui nous vient à l'esprit est généralement de tondre le poil de notre cheval. Cela sera plus confortable pour lui s'il travaille, mais aussi pour vous, qui n'aurez pas à attendre des heures qu'il sèche après la séance. Le pansage sera aussi bien plus rapide si le poil est rasé. Si ce n'est pas le cas, rappelez vous qu'il est important de nettoyer les membres ou les parties qui portent du harnachement, le reste n'est pas obligatoire si vous avez peu de temps.

D'ailleurs, si votre cheval va dehors il risque fortement d'être exposé à la boue, ce qui en soit n'est très grave. Mais pour vous éviter d'user trop d'huile de coude, sachez que l'usage d'un démêlant lustrant fait des merveilles sur le poil et les crins. Le produit permet d'éviter que la boue ne viennent se coller dessus. Évidemment, ce ne sera pas très efficace si votre cheval décide carrément de prendre un bain de boue, mais ça peut aider à gagner un peu de temps au pansage. Vous pouvez aussi nattez les crins pour qu'ils ne se salissent pas trop si votre cheval ne reste pas dehors en permanence. Le neck-cover est aussi votre ami si vous ne souhaitez pas passer l'étrille pendant des heures et des heures. En plus de garder votre cheval au chaud, il protège l'encolure de la saleté.

Enfin, s'il vous reste encore un peu d'énergie pour monter à cheval après tous ces coups de brosse vigoureux, n'oubliez pas de mettre un couvre-rein sur votre cheval. Cela lui évitera de subir un choc thermique lorsque vous enlèverez sa couverture. Il est aussi recommandé de rallonger vos détentes car les muscles mettent plus de temps à se réchauffer avec le froid. Prenez donc bien le temps de marcher au pas avant de passer aux allures vives. Un bon quart d'heure de pas sera l'idéal, surtout si votre cheval est resté au box toute la journée.

Une petite attention que votre cheval retiendra sans aucun doute : réchauffez le mors avant de le mettre dans sa bouche, il vous en sera très reconnaissant. Pour cela vous pouvez par exemple le mettre dans votre poche ou votre manche, entre votre pull et votre manteau, le temps du pansage. Si vous avez de l'eau chaude à disposition, c'est plus simple, vous pouvez le mettre à tremper le temps du pansage. Attention à ce qu'il ne soit pas brûlant tout de même.

Voilà, il semblerait que vous soyez parés pour affronter les hivers les plus rudes maintenant. Avec toute cette préparation, vous allez presque pouvoir apprécier la saison !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE