Bien choisir son mors

(10)
Soyez le premier à commenter

1) Les différentes tailles

Le mors est, avec les rênes, l'intermédiaire de communication entre la bouche du cheval et la main du cavalier. C'est habituellement une pièce métallique, qui permet au cavalier de contrôler la direction et la vitesse du cheval.

 

En règle générale, la dimension du mors dépend de la taille et de la race des chevaux :

  • 105 mm  Shetland à poney B.
  • 115 mm  Poney C/D, petit cheval (style pur-sang arabe ou anglo moins de 1.60 m au garrot).
  • 125 mm  Taille standard cheval (1.60 m 1.65 m au garrot) ou poney à grosse tête.
  • 135 mm  Grand cheval (1.65 m 1.75 m au garrot).
  • 145 mm  Grands chevaux ou tête massive.

 

 

Attention :

Trop petit, il pince la bouche
Trop grand, un filet risque de blesser le palais du cheval et l'action de la main est moins précise.

 

2) Les grandes familles de mors

On distingue :

  • Les mors de filet : caractérisés par l’absence de gourmette, leurs canons, métalliques ou caoutchouc, peuvent être brisés ou droits. Ils comportent toujours des anneaux circulaires ou rectangulaires, uniques ou multiples. Ils agissent principalement sur la commissure des lèvres. Plus les canons sont fins, plus l’embouchure est " sévère ". Un mors droit est plus dur qu’un mors brisé. Le caoutchouc adoucit le mors.
  • Les mors de bride : qui comportent toujours une gourmette. Ils agissent sur les barres par effet de levier ayant : pour point fixe la gourmette, et pour bras de levier les branches. Plus les branches sont longues, plus le bras de levier est long, plus l’action du mors est puissante. On utilisera un mors à passage de langue lorsque celle-ci est trop grosse pour se loger entre le maxillaire inférieur et l’embouchure.
  • Le hackamore : il n’y a pas de mors dans la bouche du cheval. Il est utilisé principalement en extérieur.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE