Faire une bonne détente à cheval

FAIRE UNE BONNE DÉTENTE

(33) 18
Déposer un commentaire

L’objectif de la détente est de préparer physiquement votre cheval au travail que vous allez lui demander ensuite. Cette phase de début de séance est très importante, d’autant plus si votre cheval vit au box, il ne faut pas la négliger. Elle permet de mettre en condition le cheval et le cavalier.

 

La détente permet aussi de voir dans quel état d’esprit se trouve votre cheval. C’est aussi l’occasion de prendre le temps de faire connaissance avec votre monture, surtout si vous ne l’avez jamais montée c’est le moment parfait pour communiquer et trouver les boutons.

 

En durée, la détente doit représenter au moins 1/3 de la séance. Il y a deux grandes phases : le réveil musculaire et l’échauffement.

 

1.     REVEILLER LES MUSCLES

 

Le réveil musculaire commence toujours par une longue période de pas rênes longues sur des grandes courbes. 10 minutes est un minimum mais je partirai plutôt sur 15.

 

·      Si le temps vous le permet, vous pouvez aller faire votre période de pas rênes longues à l’extérieur. Cela permettra d’aérer vos esprits avant de travailler. Cela permet aussi de marcher plus longtemps car à simplement tourner en carrière on a vite envie de trotter.

 

Toujours pour la phase de réveil musculaire, vous pouvez passer à l’allure supérieure une fois que vous avez longuement marché votre cheval.

 

·      Vous pouvez alors commencer une phase de trot sans demander trop de tension au début.

 

 

2.     ÉCHAUFFER LE CHEVAL

 

Une fois que votre cheval s’est un petit peu bougé aux trois allures et que vous le sentez disponible, vous pouvez commencer l’échauffement. Là, vous allez pouvoir commencer à rechercher l’impulsion et l’incurvation de votre cheval autour de votre jambe intérieure. Pour cela vous allez demander un peu plus de contact. Progressivement, vous allez pouvoir faire :

 

·      Des transitions inter et intra allures, afin de vérifier le contrôle et la réactivité de votre cheval.

·      Des courbes plus ou moins serrées ainsi que des lignes droites pour vérifier l’incurvation et la rectitude.

 

Et cela aux trois allures. Une fois que votre cheval est disponible, actif, tout en étant décontracté, il est prêt à travailler.

 

Bien évidemment, il n’existe pas de formule toute faite. Chaque cheval va avoir des besoins différents, selon son caractère, son âge, son mode de vie, la saison… Voilà pourquoi je ne vous donne pas vraiment de détente type.

 

Voici quelques pistes à explorer pour que vous puissiez élaborer la détente parfaitement adaptée à votre cheval :

 

  • Sur des chevaux un peu chauds ou qui ont du mal à décontracter leur dos, il peut être intéressant de commencer par galoper au lieu de trotter. Attention ce n’est pas une raison pour les laisser faire n’importe quoi, cela doit se faire dans le calme et la décontraction.
     
  • Si votre cheval est difficile à concentrer, il est possible de le mettre dans le  boulot assez vite. Pour ne pas trop solliciter les muscles et les articulations il est important de rester au pas, mais demandez rapidement de la rectitude afin que votre cheval comprenne qu’il doit se concentrer.
     
  • Si vous recherchez une bonne descente de jambe, il est possible de déchausser vos étriers afin que votre jambe vienne se placer naturellement lors de la période de pas. Vous pouvez aussi galoper en suspension, c’est très efficace.
     
  •  Pour que votre cheval soit le plus décontracté possible, l’important est de commencer par l’allure où il est le plus à l’aise. C’est pour cela que certains cavaliers galopent avant de trotter.
     
  •  Il est aussi possible de longer votre cheval ou de le marcher en main avant de monter. Je ne recommande pas forcément cela pour les chevaux chauds mais plutôt pour les chevaux avec un dos délicat qu’il faut bien échauffer avant de pouvoir se mettre en selle.

N’oubliez pas de lire nos conseils si vous montez un cheval très chaud ou au contraire très froid.

Sophie BRUCHET
Team Communication Fouganza, cavalière Amateur & propriétaire
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Commentaires

Rappel clair et concis des fondamentaux. On a tendance à les oublier. Beaucoup de cavaliers, voire certains instructeurs, ont tendance à expédier la détente en 10 minutes pour passer au travail. Or, le temps passé à la détente est importante pour le cheval, mais aussi pour le cavalier, et c'est souvent là qu'on identifie certains problèmes et qu'on peut les adresser dans le calme, plutôt que de se battre plus tard dans la séance.


Un petit distinguo sur les chevaux qui vivent au pré et dont la préparation peut différer un peu aurait été un plus.


Totalement d'accord avec ce texte sur la détente, notamment de l'utilité de parfois trotter après le galop pour bien re-détendre le cheval en pression avant les exercices


Je pense qu'il manque deux point essentiels à la détente :

- les étirements

- la vérification de l'obéissance aux aides


Bonjour Caroline,


Merci pour votre commentaire, les critiques sont toujours constructives.

Pour ma part la vérification de l'obéissance revient à vérifier que le cheval est au contrôle et qu'il est réactif, ce que j'ai mentionné en deuxième partie, mais peut être que tout le monde ne le comprend pas de la sorte je me le note pour une prochaine fois :)

Pour ce qui est des étirements, en effet ils sont très importants comme vous le dites, mais pour ma part, je trouve qu'ils sont plus importants entre deux exercices ou en fin de travail pour faciliter la récupération plutôt que dans la phase d'échauffement.

Au plaisir d'échanger avec vous,

Sophie


Je trouve que c'est très utile, cela me permettra de mieux m'adapter et de communiquer avec le cheval et aussi de lui donner plus de rigueur.

A part cela, j'ai 2 questions très importantes que je n'arrive jamais à réaliser:

-Comment faire le cure-pied si le cheval veut pas qu'on lui fasse ?

-Quelle est la bonne position pour bien mettre le mortier au cheval ?


Je trouve cette article intéressant ;) je fais exactement de cette façon ( je rajoute juste une détente au pas en main avant de faire celle monté pour mon papy )


Je trouve cet article très bien !! De plus en plus de cavaliers prennent leurs chevaux pour des machines et leur rappeler qu'une bonne détente est importante est une très bonne idée !!


Certains conseil sont super mais un cheval qui faut travaillé dans un petit espace comment faire, galopé aussi.

Mon conseil pour bien le détendre si vous êtes d'un bon niveau et connaissez bien votre cheval travailler avec la bouche et réaliser des assouplissement.

Le mieux pour les jeunes chevaux et ceux à sang chaud de travailler avec double rennes et surtout jamais utiliser les rennes comme moyen de pression ou de punition.

L secret d'une bonne détente c'est le travail d'assouplissement et de souplesse.


Rappels très intéressants.


Pages
HAUT DE PAGE