Grooming : nos meilleurs conseils pour un cheval qui brille !

Grooming : nos meilleurs conseils pour un cheval qui brille !

(27) 1
Déposer un commentaire

Outre la tonte du poil qui n’est pas négligeable si votre cheval travaille régulièrement. Voici quelques astuces pour que votre cheval n’ait pas l’air de sortir du champ. Bien entendu s’il vit au pré, laissez lui ses défenses naturelles. Dans un autre conseil je vous parlerai du nattage et comment réussir vos pions. Mais pour l’heure, voici quelques astuces indispensables pour prendre soin de votre cheval. Sortez votre paire de ciseaux fétiche, on y va !

 

La queue

Pour que les crins de la queue restent en bon état, ne les brossez pas tous les jours. Je sais, c’est compliqué pour les inconditionnel(le)s du démêlant mais, je vous promets, c’est mieux. Contentez-vous d’enlever les brins de paille à la main sans brosser. Même avec la plus grande minutie, la brosse arrache toujours des crins par ci par là. Si la queue de votre cheval n’est pas très fournie, il vaut donc mieux éviter.

Si vraiment vous devez brosser, disons à peu près une fois par semaine si vraiment vous ne vous voyez pas faire autrement, mettez la dose de démêlant pour que la brosse à crins glisse bien, et surtout, le geste à ne pas oublier : commencez par le bas de la queue et remontez progressivement. S’il y a des nœuds, il est préférable de les enlever à la main.

Si votre cheval a peu d’épaisseur de crins, n’hésitez pas à couper la queue plutôt courte. Disons jusqu’à mi-canon, car après c’est vraiment très court quand même et cela peut donner une morphologie étrange à votre monture. Si votre cheval a une queue plutôt fournie vous pouvez couper bien droit, au niveau du boulet pour un rendu propre et soigné.

 

 

La crinière

Que vous ayez décidé de natter votre cheval ou pas, il est important que la crinière soit régulière et bien taillée pour ne pas donner un effet négligé. Plus la crinière de votre cheval sera entretenue, plus vos pions seront beaux. Bon cela dépend aussi de vos talents pour les nattes. 

Pour cela plusieurs options s’offrent à vous : le peigne ou les ciseaux. Tout dépend de l’effet que vous souhaitez obtenir. Si votre cheval n’aime pas que vous lui tiriez les crins, optez pour les ciseaux. Si vous n’êtes pas fan du coté bien droit de la coupe, rien ne vous empêche de donner des petits coups de ciseau sur les pointes pour casser ce côté trop droit. Il existe aussi des ciseaux à crans, parfaits pour cet usage.

Si votre cheval a une crinière de poney, désépaissir au peigne risque d’être l’étape incontournable pour une crinière domptée. Si votre cheval n’apprécie pas trop l’opération, je vous suggère d’en arracher un petit peu tous les jours. Ne vous y prenez donc pas la veille du concours. De plus cela abîme quand même les crins, si vous faites des pions juste après avoir désépaissi, le rendu ne serait pas optimal.

Attention en hiver avec le neck cover, car le frottement du tissu fragilise les crins. Pour la petite histoire, un jour j’ai voulu désépaissir au peigne, toute la mèche de crin est venue lorsque j’ai tiré, et ma jument s’est retrouvée avec un beau trou dans la crinière. Top classe ! Donc pas de grands travaux capillaires en hiver si votre cheval a un couvre-cou, c’est un conseil d’amie que je vous donne.

Si vous ne nattez pas, l’idéal est d’avoir la crinière du même côté. Si la chevelure de votre monture est aussi indisciplinée que la vôtre quand vous sortez du lit le matin, je vous invite à faire des petites nattes pour que toute la crinière soit du même côté. Ne serrez pas trop les tresses et refaites-les régulièrement pour ne pas abîmer les crins. Disons toutes les 48h. Les épis n’ont qu’à bien se tenir, au bout de quelques jours voire semaines pour les vraies crinières récalcitrantes, tout tiendra du même côté.

 

Le poil

Que votre cheval soit tondu ou non, ne faites pas l’impasse sur les poils disgracieux. Vous pouvez donc couper les poils des oreilles, de l’auge et des ganaches, égaliser les poils des fanons et canons s’ils sont un peu trop présents cela affine les membres (sauf si vous avez un frison cela va de soi). Il est aussi important de faire un passage de têtière et de garrot propres. Si vous le pouvez, faites cela avec une petite tondeuse pour un rendu bien net.

Attention : je conseille de ne pas couper les poils à l’intérieur des oreilles car ils permettent d’éviter que les insectes et la poussière ne rentrent. Il faut juste fermer l’oreille et couper ce qui dépasse.

 

  • Les tâches

Si vous avez la (mal)chance d’avoir un cheval gris. Vous savez que l’huile de coude est votre amie. Mais pour vous soulager un peu, vous pouvez utilisez un spray anti tâche pour faire disparaître les tâches jaunes. Appliquez le sur le poil, laissez agir quelques minutes et frottez avec une éponge humide.

 

  • Les balzanes et les pieds

Pour que les balzanes de votre cheval soient bien blanches, vous pouvez dans un premier temps faire un shampooing violet spécial poils gris. En finition, vous pouvez appliquer du talc, frotter et puis brosser l’excédent. C’est aussi faisable pour la queue si elle est trop jaune.

 

 

 

Sophie BRUCHET
Team Communication Fouganza, cavalière Amateur & propriétaire
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
Commentaires

excellents conseils.


HAUT DE PAGE