Mon cheval ne répond pas aux jambes que faire ?

Monter un cheval « froid » aux jambes

(40) 29
Déposer un commentaire

Votre cheval a oublié de boire son jus d’orange ce matin? Avant d’installer des pétards dans le manège ou de demander à un ami de sortir furtivement d’un buisson au abord de la carrière, essayez ces quelques astuces. Que vous soyez propriétaire ou cavalier(ère) d’un cheval parfois (…ou souvent) « mollasson »: solutions pour un bon coup de fouet, sans stick!

 

Conseil n°1: Adoptez les bon réflexes

Soignez toujours les 5 premières minutes lorsque vous commencez votre détente.  Marchez d’emblée avec un pas actif puis détendez votre cheval aux trois allures en travaillant notamment les transitions. Votre cheval doit toujours se montrer attentif et réceptif à vos demandes. L’inactivité pendant plusieurs minutes consécutives va endormir votre cheval. Même lors d’une pause, votre cheval doit marcher son pas et être en mesure de répondre immédiatement à une demande de votre part. Montrez-vous exigeant dès le début de vos séances pour éviter de conforter le cheval dans sa léthargie.

 

Conseil n°2: Abusez des transitions

Commencez par effectuer des transitions pas/arrêt et inversement, à répétition.  Recommencez jusqu’à obtenir une réaction immédiate de votre cheval, à la moindre pression du mollet. Ajoutez des variations d’allures. Augmentez l’amplitude du pas en ouvrant vos doigts tout en accompagnant avec le bassin puis rétrécissez vos foulées en fermant vos doigts tout gardant l’activité et l’engagement des postérieurs grâce à la présence de vos jambes, toujours au contact du cheval. Rassemblez vos foulées puis allongez-les. Recommencez l’exercice jusqu’à ce que vous obteniez de votre cheval des variations franches et bien nettes.

Une fois l’exercice acquis au pas, réalisez-le au trot.

Vérifiez ensuite la réactivité de votre cheval en combinant les exercices précédents. Par exemple, demandez les variations suivantes: arrêt, pas allongé, trot moyen, pas rassemblé, trot allongé. Votre cheval doit se montrer disponible et à l’écoute à tout moment. Dès lors qu’il répond immédiatement à vos demandes, vous pouvez les complexifiez.

 

Conseil n°3: Soyez exigeant en allant au bout de vos demandes

Continuez en demandant des transitions de plus en plus rapprochées, puis, réalisez un départ au trot de l’arrêt puis un arrêt à partir du trot. N’abandonnez jamais une demande si vous ne l’avez pas obtenue. Persévérez toujours jusqu’à l’obtention de votre demande, sans oublier de féliciter votre monture une fois les différents exercices achevés.

Si votre cheval est assez avancé dans son travail, vous pouvez lui demander le galop à partir du pas puis à partir de l’arrêt. Vous pouvez même ajouter quelques pas de reculer pour surprendre votre cheval et l’obliger à se montrer encore plus attentif à vos demandes.

Variez ensuite entre transitions simples (pas/trot) et transitions complexes (pas/galop) pour vérifier la réactivité de votre cheval.

 

Conseil n°4: Instaurez des codes avec votre cheval

Il est primordial de veiller à bien vous faire comprendre de votre cheval. Pour cela, adoptez toujours une attitude calme et instaurez différents codes. Par exemple, lorsque vous demandez un trot rassemblé, asseyez-vous dans votre selle, les jambes au contact et les doigts fermés sur les rênes. Au trot allongé, prenez le trot enlevé, ouvrez vos doigts et maintenez vos mollets au contact. Ainsi, votre cheval associera plus facilement vos différentes demandes grâce aux actions précises que vous mettrez en place. Sa compréhension sera facilitée.

 

Conseil n°5: Testez l’exercice des 7 foulées

Terminez par l’exercice des 7 foulées, véritable regain d’énergie pour votre cheval. Demander à votre monture un arrêt, marchez sept foulées, trottez sept foulées, galopez sept foulées, puis, revenez au trot pendant sept foulées, au pas, et finissez en demandant l’arrêt. Recommencez à nouveau. Cet exercice nécessite réactivité et anticipation de votre part.

Si vous maitrisez parfaitement l’exercice, ajoutez quelques pas de reculer, enlever quelques foulées, … . Soyez inventif ! Vous finirez par développer une véritable complicité avec votre cheval.

 

Conseil n°6: « Demandez peu, récompensez souvent, recommencez toujours »

Si votre cheval a pour habitude de s’endormir très régulièrement en carrière, préférez des séances « tonus » courtes puis récompensez-le en allant par exemple faire un petit tour en extérieur. Pour éviter de « blaser » votre cheval, proposez lui un programme hebdomadaire riche et varié!

Marie DIGARD
Vendeuse sportive chez Decathlon et cavalière passionnée
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Commentaires

Super article, merci.


Trés bon article! Concret et bien écrit!

On sent la passionnée et la pratiquante, c'est super!

A poursuivre!


Des bons conseils et très utile


Bon conseils à mettre en pratique


merci pour article il est super expliqué


super pour article très bien


génial. merci du conseil parce que dans mon centre équestre nous 2 chevaux qui n'avance pas. Ont les portes pratiquement 01h00. Que pensez vous avoir sa propre selle dans un centre équestre ou monte différent chevaux courant l'année.


Excellent article !


Article simple et concret. Des conseils à mettre en pratique dès que possible. Merci.


super l'exercice des 7 foulées : celui là je ne le connaissait pas !


Pages
HAUT DE PAGE