Pourquoi protéger son cheval des insectes?

(9)
Soyez le premier à commenter

Pourquoi protéger son cheval?

Certains insectes volants peuvent causer des lésions cutanées.

Bien que les chevaux soient dotés d'armes naturelles pour repousser les insectes, ils peuvent être gênés par leur présence.

Contrairement aux animaux domestiques qui régulent leur température par la bouche, le cheval le fait par sudation. Ainsi, en cas de températures élevées, le cheval auto régule sa chaleur corporelle en suant. Cette sueur est particulièrement appréciée des insectes (et plus précisément des moustiques) car elle est très salée.

Les insectes sont également attirés par des lieux sales, humides et chauds dans lesquels ils prolifèrent plus rapidement. Il est donc très important de veiller à l'hygiène du cheval et de son lieu de vie.

Attention, si votre cheval a des plaies, cela risque également d'attirer des insectes et donc d'empêcher ou de retarder la cicatrisation de la peau.

Les insectes peuvent être très dangereux pour le cheval car ils sont susceptibles de véhiculer des maladies comme la piroplasmose transmise par les tiques ou certains moustiques, qui affaiblit le système immunitaire de votre cheval.


Astuces

* En prévention, si votre cheval vit au box, il est conseillé d'enlever les crottins quotidiennement. Si votre cheval vit au pré, il est aussi recommandé de ramasser les crottins régulièrement. Ces actions de préventions vous permettront de limiter la prolifération de larves et votre cheval aura moins de chance d'avoir des vers.

* Un cheval bien pansé attirera moins les insectes qu'un cheval sale donc n'oubliez pas de le panser régulièrement même s'il vit au pré !

* N'hésitez pas à laisser une certaine longueur à la crinière et la queue de votre cheval, cela lui permettra de se protéger naturellement des insectes. En effet, il n'est pas rare, de voir des chevaux tête-bêche : la queue de l'un permettant de protéger la tête de l'autre et inversement.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE