Rafraîchir son cheval quand il fait chaud

logo fouganza

Comment rafraîchir mon cheval ?

Les grosses chaleurs arrivent, et parfois sans prévenir !

Et vous le savez, aussi robuste soit-il, le cheval est un animal particulièrement sensible aux changements de températures.

Je vous propose donc de comprendre comment le cheval régule sa température pour pouvoir adapter son mode de vie et de travail lorsque l’été arrive et que le soleil donne ! 

Quelques généralités ...

Tout d'abord, il faut savoir que le cheval à une température normale comprise entre 37,5°C et 38°C au repos. Cette température de base est stable chez cet animal, on dit qu’il est homéotherme (homéo = équilibre / thermos = chaleur). 

Lorsque les températures sont positives et jusqu'environ 20°C, le cheval n’a pas besoin de faire d’effort particulier pour maintenir sa température stable. En revanche, lorsque la température de son milieu de vie augmente d'environ 5°C au dessus de la zone “neutre”, le cheval doit s’économiser pour éviter la surchauffe.

Cette stabilité est notamment permise grâce aux échanges thermiques que le cheval réalise avec son environnement : il se réchauffe grâce à la thermogénèse (thermo : chaleur / genèse : création) et se rafraîchit grâce à la thermolyse (thermo : chaleur / lyse : détruire). 

Pour parler simplement, le cheval régule sa température quand il fait chaud grâce à sa respiration et sa sudation : il se rafraîchit.

Son corps étant composé à 70% d’eau, lorsqu’il fait chaud le cheval a besoin de beaucoup s’hydrater pour pouvoir se réguler.

rafraîchir_cheval_au_pré

Mode de vie

Lorsqu’il fait chaud, le mieux est de laisser le cheval profiter de l'extérieur, mais pas n’importe comment ! Evidemment, il faudra éviter de le laisser cuire en plein soleil au paddock. Un abri ou un coin d’ombre est à prévoir (arbres ou feuillages par exemple). 

S'il n’y a pas la possibilité de mettre votre cheval ailleurs qu’au box, veillez à ce que celui-ci soit suffisamment aéré et le plus au frais possible. Vous pouvez arroser le sol de l’écurie, en s'évaporant, l’eau rafraîchit l’air. Aussi, pensez à ne pas ouvrir entièrement les fenêtres pour ne pas laisser la chaleur entrer.

Si possible, laisser votre cheval sur herbe en extérieur, car l’herbe absorbe la chaleur contrairement au sable qui la réfléchit. On a tous le souvenir de se rendre à la plage en se brûlant les pieds à travers nos tongs. 

Veillez à ce que l’eau à disposition soit en abondance ! En temps normal, le cheval boit entre 20 et 40 L par jour. Ces quantités vont du simple au double par temps chaud. Portez une attention également sur la température de l’eau : une eau trop froide favorise les coliques ! 

Pour inviter à boire votre cheval vous pouvez le tenter en glissant quelques carottes coupées en rondelle dans l’eau, ou en lui mettant une pierre à sel qui favorisera la soif !

Proteger_mon_cheval_des_insectes
4,90 €*
3.71 / 5 35 avis

    Soleil = chaleur = insectes

    On connait la chanson : chaleur = insectes.

    Les petits bestioles venues embêtées nos compagnons vont être particulièrement agaçantes par fortes chaleurs. En effet, il n’est pas rare de voir des chevaux trotter et galoper au pré pour se débarrasser des mouches, des moustiques ou encore des taons ! 

    Pour éviter l'agitation, il est alors vivement conseillé d’équiper son cheval d’une couverture anti-mouche et d’un flymask. 

    Attention, les chevaux peuvent aussi attraper des coups de soleil, notamment sur le bout du nez et les balzanes ! Vous pouvez utiliser une crème solaire indice 50. Les chevaux à la robe claire sont plus sujets.

    travailler à cheval quand il fait chaud

    Travailler quand il fait chaud ...

    La température du cheval grimpe environ 10 fois plus vite que celle de l’Homme alors imaginez courir 10km sous un soleil de plomb ! Pendant les périodes de fortes chaleurs, il est déconseillé de trop solliciter votre cheval au travail, voir déconseillé de travailler tout court en fonction de la température.

    Il vaut mieux privilégier des séances courtes et peu intenses et programmer les exercices plutôt tôt le matin ou tard le soir pour tomber aux heures fraîches. De même, travailler en manège est alors une bonne alternative pour se trouver à l’ombre ! Aussi, ça peut-être le moment de profiter des balades en forêt ou au grand air !

    Rafraîchir mon cheval

    Après avoir vérifié que votre cheval avait de quoi s’hydrater sans problème sur son lieu de vie, vous pouvez aussi le soulager en l’aidant à se rafraîchir. 

    Pour cela, vous pouvez mouiller ou doucher votre cheval. Attention tout de même à la douche, il vaut mieux être prudent et remontant progressivement des membres vers le corps avec une eau à température ambiante pour ne pas provoquer de choc thermique ! Après avoir doucher, n’oubliez pas de passer le couteau de chaleur et de retirer l'excédent d’eau. En effet, si elle n’est pas éliminée, cette couche d’eau sera réchauffée par la température de votre cheval : on aura alors l’inverse de l’effet recherché !

    Les zones à privilégier pour rafraîchir votre cheval sont le poitrail, les membres et l'intérieur des cuisses ! 

    Si votre cheval à peur de la douche, vous pouvez aussi le rafraîchir à l’aide d’une éponge mais aussi grâce à une couverture micro-fibre imbibée d’eau ! Celle-ci aura la faculté de le rafraîchir sur le plus long terme. 

    pansage_rafraîchir_cheval

    L'importance d'un bon pansage ...

    Lorsqu’il fait chaud et qu'il est à l'effort, le cheval peut suer jusqu’à 15 à 20 L par heure ! Or, la sueur du cheval est essentiellement composée d’eau… et de sel ! Sa concentration est 4 fois supérieure à celle de l’Homme !

    Et on le sait, le sel, c’est irritant ! (souviens toi, quand tu sors de la mer, parfois ça gratte !). Alors il est d’autant plus important de réaliser un bon pansage pour éliminer l’excès de sel qui viendrait gêner ton poney ! 

    Vous l’aurez compris, avec une telle sudation, les minéraux (dont le sel) s’évaporent rapidement, il faut donc veiller à leur bon apport, particulièrement dans ces moments là. Il peut être alors judicieux de prévoir une cure d'électrolytes, qui apporteront à votre cheval tous les minéraux dont il a besoin.

    Le coup de chaleur

    C’est ce qu’on veut absolument éviter lorsque les températures sont importantes ! 

    Il survient en général après l’effort, ou après un effort trop intense mais peuvent très bien arriver au box. 

    Cette “crise” fait suite à une importante déshydratation. On le rappelle l’hydratation et l’apport en eau permet au cheval de s'auto-réguler en suant. Or quand le cheval sue, il perd de l’eau, il faut donc qu’un apport compense cette perte. 

    Les chevaux qui régulent mal leur température ou qui ont des problèmes de sudation sont plus exposés à ce risque, il faut donc être particulièrement vigilants avec eux. De même, les chevaux en surpoids ont aussi plus de mal à se réguler à cause de la graisse accumulée qui limite les échanges de température entre le corps du cheval et son milieu. C’est aussi le cas des chevaux avec un poil épais

    Il n’est pas rare de voir des chevaux être victimes de coup de chaud suite à des déplacements dans un environnement plus chaud que ceux fréquentés habituellement.

    Pour l'éviter, il faut anticiper cet état et tout mettre en place pour que le cheval s'hydrate facilement et puisse réguler sa température.

    detecter_coup_de_chaleur_cheval
    Savoir le détecter ...

    Le cheval victime de coup de chaleur hyperventilera, c’est à dire qu’on observera une accélération du rythme et de l’amplitude respiratoire. Sa température sera supérieure à la normale (>38°C). On pourra constater la déshydratation plus ou moins forte en testant le retour de la peau au niveau de l’encolure. 

    Entre votre pouce et votre index, pincez (sans faire mal) la peau de votre cheval au niveau de l’encolure et observez la façon dont la peau revient à la normale. La peau est un tissu élastique grâce à sa composition en eau. Moins elle est élastique, moins elle est hydratée. 

    - Si le retour revient immédiatement, le cheval est correctement hydraté. 

    - Si la peau met entre 2 à 3 secondes à revenir en plus, le cheval est légèrement déshydraté

    - En revanche, si ce délai dépasse les 6 secondes, la déshydratation est importante. 

    - Au delà de 10 secondes, le cheval est en grand danger, il faut agir vite.
     

    Quelles que soient vos observations, entourez-vous de professionnels de santé équine : appelez-votre vétérinaire si vous constatez une déshydratation plus ou moins importante de votre cheval.

    signature laury-anne
    Laury-Anne

    Community manager & cavalière passionnée. 

     

    Cavalière depuis le collège, la passion des chevaux m'a été transmise par mon papa ! Après une longue période d'arrêt, je me suis remise à cheval avec Super-Nidji que je prends plaisir à découvrir chaque jour !

    HAUT DE PAGE